Articles

FIFA 21, PES 2021 Update : Le point complet !

"Aucune révolution n'est à attendre cette année, et c'est compréhensible, avec l'arrivée de la nouvelle génération de consoles."

Comme chaque année, cette rentrée est synonyme de nombreuses sorties dans le monde du jeu vidéo. Bien que rien ne se passe comme prévu en 2020, certaines choses restent inévitables dans la vie, et l’arrivée d’un nouvel épisode de FIFA ou PES en est une. Cela dit, si cette réflexion est juste pour le jeu d’EA Sports Vancouver, elle l’est légèrement moins pour celui de Konami, qui propose une version « update ». Voici quelques paragraphes permettant de faire le point complet sur les nouveaux opus des deux mastodontes du football virtuel.

Le passage à la prochaine génération forçant Konami à réutiliser PES 2020, avec une simple mise à jour de contenu (effectifs, maillots, stades, licences, etc…) afin que le studio japonais puisse se concentrer sur les prochaines éditions sur Playstation 5 et Xbox Series, n’engendrera pas un gros buzz. Le cœur du jeu restera le même, et il ne faudra pas s’attendre à quelconque ajustement technique. EA a donc une gigantesque carte à jouer : déjà leader incontesté sur le marché, notamment grâce au mode FIFA Ultimate Team qui génère des milliards de dollars de bénéfice chaque année, le studio canadien peut profiter de l’absence de nouveauté chez son concurrent pour redorer son blason. Après deux opus estimés scandaleux par la communauté, FIFA 21 est l’occasion de briller et donner aux fans de football, et gamers, un jeu solide, digne de son nom.

L’arrivée de la J-League sur PES ? Non, toujours pas, c’est l’AFC Champions League.

Un contenu à revoir.

Pour FIFA comme pour PES, le public est loin d’être convaincu par ce qu’ont offert les deux franchises récemment. En effet, la communauté se dit fatiguée de voir les développeurs à l’origine de ses jeux se concentrer sur les modes de cartes, FUT et MyClub, source de revenus numéro un de EA Sports et Konami. Car à côté, les nombreux modes de jeu disponibles ne s’améliorent pas, voire se dégradent chez l’un comme chez l’autre. On pensera notamment au Mode Carrière et à la Ligue des Masters, buggés, et parfois à la limite du jouable.

On ne pourra pas reprocher à EA Sports d’avoir tenté de créer un vent de fraîcheur avec, consécutivement, The Journey et Volta… Mais on pourra tout de même être clairement frustré par le manque de soin et d’identité de ces modes additionnels scénarisés. Volta, sorte de FIFA Street à la sauce 2019/2020, était l’argument de vente principal de FIFA 20, et pourtant, la quasi intégralité des joueurs a très vite abandonné ce mode qui fut très vite oublié malgré son potentiel illimité. Ajoutons à cela ces modes « party » qui offrent du fun pour quelques minutes, et le tant aimé mais tant délaissé Clubs Pro, et on se rend compte que tout les chemins mènent à FUT.

En terme de contenu, le vaincu éternel est PES. S’il y a du mieux ces derniers temps, le manque de licences reste notable, et handicapant, notamment lorsque les modes en solo vous forcent à intégrer ces faux clubs et joueurs, ruinant ainsi tout sentiment d’immersion. Certes, les patches existent, au prix de beaucoup de votre temps, qui n’a pas de valeur. Frustré, on se tourne donc vers le mode pour lequel les licences ne posent aucun problème, MyClub. Et ce phénomène n’est pas prêt de s’arranger, EA Sports signant un contrat avec LaLiga pour que celle-ci soit exclusive à FIFA jusqu’à… 2031.

Avec la simple 2021 update, c’est simple, Konami ne révolutionnera pas son contenu, et mis à part l’ajout (inutile ?) de trois managers pour la LdM, rien n’est à signaler. Côté FIFA, EA Sports promet une carrière plus étoffée, mais sans réelle nouveauté. Il faut davantage s’attendre à une optimisation de tout ce qui existe déjà sur le mode : simulation avec gestion en temps réel, plus d’options pour les transferts, et une maitrise plus grande des entrainements et de la progression des joueurs. Rien de neuf pour les Clubs Pro, une nouvelle édition de Volta… C’est léger, nous vous l’accordons. Mais EA, après un FIFA 19 catastrophique, et un FIFA 20 très discutable en terme de gameplay, se dit avoir concentré ses forces sur une meilleure jouabilité. Justement, venons-en.

Est-ce qu’il sera possible de pouvoir enfin faire des têtes sur FIFA ?

Un meilleur gameplay annoncé pour FIFA.

Il n’y a pas grand chose à dire sur le gameplay de PES, si ce n’est qu’il est au point et réaliste dans l’ensemble, faisant de ce jeu la plus fidèle simulation de football disponible sur le marché. Un gameplay qui ne convient cependant pas forcément aux modes online, qui manquent de fun, de vitesse, de réactivité, et forme au final un cocktail assez plat qui n’a pas le « goût de reviens-y » que FIFA donne par ses sensations et son accessibilité.

Malgré son côté « addictif », le gameplay de FIFA reste la plus grande problématique de la franchise depuis plusieurs années : absence de physique de balle, physionomie de jeu déséquilibrée, script/momentum, latence en ligne, sensation de ne pas vraiment contrôler le jeu… La liste de défauts est longue. Mais EA est formel, « FIFA 21 vous récompensera pour votre créativité et contrôle avec et sans la balle ». Au menu : des dribbles plus rapides, de meilleurs longs ballons et têtes, la possibilité de créer ses propres appels, des joueurs qui se placent mieux, et un nouveau système de collision (ça va être fun). Sans oublier, dans le mode coup d’envoi, une option rewind digne des jeux automobiles, permettant de revenir en arrière après un raté, ou une erreur de votre part.

Comme pour le contenu, le gameplay n’annonce aucun changement radical. Reste à voir si ces quelques améliorations, optimisations, et ajouts, seront suffisants pour retrouver un FIFA cohérent, toujours sous le moteur Frostbite.

Quant à la version Switch, tout comme pour FIFA 20, FIFA 21 reprendra les fondations de FIFA 19 avec le même procédé que PES 2021 Update : nouveaux maillots, nouveaux effectifs, et basta, mais à 60€ s’il vous plait. Quel dommage de ne pas reprendre le très compétent gameplay du très apprécié FIFA 18 sur la console de Nintendo !

Image : JeuxVideo.com

Les modes PES MyClub et FIFA Ultimate Team au point mort.

Aucune nouveauté au programme sur MyClub, tandis que Ultimate Team se prépare à recevoir un ajout clé, le mode FUT Coop. On pourra également noter le retrait des cartes forme, pour le bonheur de tous. Tout se jouera dans le contenu ajouté par les studios pour leurs modes phares.

La philosophie « if it ain’t broke don’t fix it » (si ce n’est pas cassé, ne le répare pas) est donc appliquée par les développeurs japonais et canadiens, qui vont pouvoir continuer de gérer leurs poules aux oeufs d’or respectives tranquillement, tout en continuant de vendre des packs.

Enfin, à ce sujet, il est utile de préciser que FUT21 sera doté d’un marché cross-gen, comme sur les premiers FIFA de la génération précédente, afin de pouvoir acheter, vendre, transférer ses cartes et sa progression de PS4 à PS5, ou de Xbox One à Xbox Series.

En conclusion…

Non, ce n’est pas cette saison qui permettra aux gamers fans de football de redécouvrir leur passion. Aucune révolution n’est à attendre cette année, et c’est compréhensible, avec l’arrivée de la nouvelle génération de consoles. Konami a d’ores et déjà annoncé que cette simple 2021 update est un moyen de se concentrer pleinement sur la création de PES 2022, qui tournera sous l’impressionnant Unreal Engine, et on ne peut qu’imaginer EA Sports opérant dans la même optique.

Nous finirons cet article en évoquant le sujet qui fâche, les prix. Comme d’habitude, FIFA sera disponible entre 45 et 70 euros, selon le magasin, tandis que PES verra son prix osciller entre « seulement » 25 et 30 euros, Konami ayant communiqué son « nouveau jeu » comme la simple mise à jour qu’il est réellement. Cependant, comme nous le disions plus tôt, EA Sports continue de vendre la version Switch de FIFA aux alentour des 60 euros, et c’est là qu’il faut saluer l’honnêteté du studio japonais, qui aurait pu agir de la même manière.

Le point est fait, et maintenant, nous vous donnons rendez-vous sur les terrains virtuels à partir du 15 septembre pour PES 2021 Update, et du 9 octobre pour FIFA 21 (ou du 1er octobre pour un trial de 10h si vous êtes abonné EA Play.

%d blogueurs aiment cette page :